News and Updates

 


Ouverture des cessions de formation


en bijouterie - joaillerie


et de la gemmologie.


Plusieurs stages de disponibles.


Formation professionnelle.


Catalogue sur demande.


contactez nous.

 

 

 

rubis oval     Le rubis      rubis brut

 

 

 

 

Famille : corindon

Composition chimique : AL2O3

Système cristallin : rhomboédrique

Caractère optique : uniaxe Négatif

Densité : 4.00

Dureté : 9

       

Polariscope: anisotrope rétablit 1/4 de tour

Indices de réfraction:

ne : 1.759 à 1.761

no : 1.767 à 1.770

Pléochroïsme : net

Biréfringence : 0.008 à 0.009

U.V : inerte à intense

Résistance aux chocs : bonne

Filtre de schelsea : le violet apparaît rouge-brun

Spectre : n.l.

 

 

Histoire :

 

Le rubis est l'une des quatre pierres précieuses "diamant, émeraude, rubis, saphir". Les autres gemmes étant des pierres fines (souvent appelées semi-précieuses, terme impropre).

 

Le mot rubis vient du latin "ruber" signifiant la couleur rouge.

 

Dans les siècles passés, avant le 18ème, toutes les pierres rouges étaient assimilées au rubis, tel le spinelle. Ce qui réserva de nombreuses surprises lors d'expertises de bijoux ou pierres célèbres.

 

Les beaux rubis sont les pierres les plus difficiles aujourd'hui à trouver, les cristaux de belle qualité et de gros diamètre sont très rares dans tous les gisements de monde.

 

 

Couleur :

 

Le rubis fait partie de la même famille que le saphir, celle du corindon allant de l'incolore à de multiples couleurs de l'arc-en-ciel, seul le corindon rouge à le droit a l'appellation rubis. Quand un corindon tire sur la couleur rose, il doit s'appeler saphir rose.

 

C'est l’apport en chrome qui lui donne sa superbe couleur vive. Selon les gisements, la proportion de chrome varie ainsi que celle du fer qu'il contient. Cela permet de différencier les origines de la pierre par spectrométrie.

 

La plus recherchée des couleurs est la couleur "sang de pigeon", (voir pierre en tête de page). C'est la couleur vive du sang sortant d'une artère ou artériole.

 

 

Traitements :

 

La majorité des rubis du marché font l'objet d'un traitement visant à améliorer la couleur et diminuer l'effet des  inclusions afin d'augmenter sa transparence.

 

Le plus répendu des traitement sur le rubis est la chauffe des pierres brut pour dissoudre les soies (inclusions formant un voile de petites aiguilles de rutiles), ou d'atténuer les défauts de couleur à dominante jaune ou bleue. Cette technique est pratiquée depuis très longtemps. Il est admis par les professionnels comme un traitement de base autorisé et couramment utilisé.

 

Mais des traitements plus techniques et perfectionnés sont apparus ces dernières années, plus insidieux, ils modifient considérablement la pierre, qui change d'aspect du tout au tout :

 

- la coloration par bain est pratiquée sur des rubis givreux à l'aide de colorant rouge rentrant dans les givres ouverts en surface. Ceci permet de renforcer le manque de couleur de rubis de mauvaise qualité.

 

- Le remplissage des fentes "glass filled" par de la matière solide et d'aspect vitreux. Cela fait disparaître les givres ouverts en les rendant transparents et permet aussi de boucher les manques de matières sur la surface d'une pierre taillée.

 

- Le traitement par diffusion qui est employé sur le saphir se développe de plus en plus sur le rubis. Les rubis taillées sont chauffés  à 1600°-1700°C dans un mélange colorant à base de borax et de chrome, pénétrant superficiellement sur le pourtour de la pierre. Une pierre de couleur pâle devient alors d'un beau rouge vif. Les pierres diffusées ne peuvent pas être retaillées ou repolies en cas de problèmes, car ils perdent leur couleur à l'endroit retouché.

 

 

Seul un expert diplômé en gemmologie pourra analyser une pierre afin de déterminer les modifications qu'elle a pu subir par l'homme ou la nature.

 

 


Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Newsletter

PayPal